lundi, janvier 01, 2007

Bonne année!


C'est aujourd'hui le jour du jour de l'an...
On se donne la main, on s'embrasse en chantant...

Pas vraiment parce qu'on a la gastro et que dehors, ça ressemble au grand verglas de 1998 !

Quand même, on a eu assez de force pour regarder le Bye Bye de RBO. Et on a ri, comme dans les années 80, en comprenant mieux, probablement.

Je vous souhaite ce qu'il y a de mieux pour 2006...

La santé (car il paraît, selon l'annonce) qu'il n'y a que ça qui compte
Le bonheur (car il paraît qu'il existe)
et surtout, la paix

La paix intérieure je dirais, car c'est de là que tout commence à changer.

Je me la souhaite aussi, cette paix.

Pour 2007, je n'ai que deux résolutions. La première: apprendre à voyager. J'ai un peu voyagé dans ma vie et, à chaque fois, je me fais prendre dans le piège du bonheur à tout prix. Je devrais donc avoir hâte avant de partir et, une fois rendue, je devrais donc être hystérique de bonheur. Eh bien non, même en voyage, je me rattrappe toujours. Je pars pour un an à partir d'août. Je vais devoir apprendre à vivre ailleurs, tout en me respectant. Là-dessus, je vais prendre des leçons de ma soeur Kine, qui semble faire un très beau voyage en Inde. Allez voir son blogue Kine in India et essayez de ne pas être trop jaloux. Moi je n'y arrive pas.

Deuxième résolution: me départir de ma fameuse Status anxiety (désolée, je n'ai pas trouvé le terme français). Lisez Alain de Botton si vous voulez en savoir plus sur ce mal qui m'afflige depuis ma tendre enfance. Je suis sixième de classe dans un groupe de bolés: Pourquoi ne suis-je pas première? Je suis prof de CÉGEP: Pourquoi n'ai-je pas fait le doctorat qui me permettrait d'enseigner à l'université? J'ai adapté un livre de psycho: Pourquoi n'ai-je pas écrit un vrai roman, comme toutes ces filles de ma génération, émules de Bridget Jones qui transcrivent leur état d'âme dans des carnets vendus au Costco le plus prêt de chez vous? J'écris dans le Blogue de Caro: Pourquoi ne suis-je pas Mère indigne ou Pat Lagacé qui récoltent les commentaires comme des patineuses artistiques récoltent des fleurs après un numéro, lors de la revue annuelle de leur club local? Et ainsi de suite, vous saisissez le principe, j'imagine. Moi aussi, mais je suis juste incapable d'être heureuse de mon statut actuel, même si objectivement, il n'a rien de déshonorable.

C'est plus facile d'apprendre à voyager que d'apprendre à s'accepter, pour moi en tous cas. Aussi, devrai-je être proactive. Relire De Botton et commencer, cette fois-ci sérieusement, la démarche proposée par Julie Cameron dans son livre The Artist way. A moi les pages du matin et les rendez-vous de l'artiste.

Vous en avez pris, vous, des résolutions? Et s'il y a des thérapeutes dans la salle, vous avez des idées pour m'aider à réaliser les miennes?

Bonne année, à tous (en espérant que vous soyiez resté pluriels, malgré ma défection des derniers mois).

Il fait soleil et j'ai un peu moins mal au ventre, je vais peut-être me risquer à aller prendre une marche. Mes premiers voyages et rendez-vous de l'artiste de 2007. Ça promet.

1 commentaire:

Anonyme a dit...

Bonne année 2007!

Beau changement de gabarit pour ton blog.

En espérant qu'on pourra faire un brin de jasette avant l'an prochain, autrement que par article interposé... :)