mercredi, janvier 18, 2006

Verglas!


Ceux qui me connaissent et qui lisent ce blogue savent comment j'aime rester chez moi à prendre mon temps et à vivre à mon rythme. On dirait que le bonheur est triplé quand une journée de congé arrive inopinément.

Après une mauvaise nuit, peuplée de cauchemars à coucher dehors, je me lève. Mathieu, ahuri, me parle de la patinoire qui s'étale devant notre porte et qui semble s'étendre sur le sud du Québec en entier. Je me dis que je travaille dans une école privée et que celles-ci ne sont jamais fermées, à moins d'une attaque nucléaire...et encore. J'allume la radio et le bien-aimé animateur me dit ce que j'avais le goût d'entendre: le nom de mon école avec la mention FERMÉE. Je jubile. Mathieu sacre. Il faut comprendre que sa planif est serrée et que de manquer un cours a un effet dévastateur sur celle-ci. Il bougonne jusqu'à temps que je lui dise que je mettrai du Baileys dans son café pour célébrer. Ce que je fais. Et nous buvons notre joyeux café irlandais en lisant les journaux d'hier, car ceux d'aujourd'hui n'ont pas encore été livrés. De toutes façons, les conservateurs seront encore en avance et rien ne sert de lire d'autres chiffres déprimants à ce sujet.

J'aimais l'école lorsque j'étais jeune mais je crois que j'aimais encore plus les jours de tempête. J'aime leur côté imprévu et non-négociable. Tu restes chez toi et tu entres dans tes terres. C'est ce que nous avons fait. Je me suis fait une bonne tisane et j'ai créé un bon cours, à mon rythme, sans me presser. J'ai fait un SUDOKU la tête dégagée et je ne me suis même pas trompée!

Tout d'un coup, ma semaine a pris une toute autre perspective. Ce soir, nous avons poursuivi les festivités en regardant The Ice Storm, ce très beau et tragique film d'Ang Lee portant sur la révolution sexuelle et la fragilité de l'humain devant tous les verglas de ce monde... Après avoir revu ce très beau film, j'ai encore plus hâte de voir Brokeback Mountain.

Demain matin, il va faire soleil, selon Météomedia. Une partie de moi est déçue mais une partie de moi est contente de retrouver l'extérieur et la vraie vie. Une belle journée donnée par la vie gratuitement, c'est juste cela dont j'avais besoin.

Vous la tempête, vous aimez?

9 commentaires:

Sly a dit...

une seule question: depuis quand tu fais des SUDOKU?????

Caro a dit...

Pour ton info, chère Sly, je me suis mise au SUDOKU pendant mes vacances ataraxiques à St-André. Je ne suis pas très bonne mais j'aime ça.

Marie-Eve D. a dit...

Moi j’ai sacré hier. La CSDM n’est jamais fermée...
Je me suis reprise ce matin. J’ai fait mon sudoku quotidien dans le Métro. J’en rafole!!

Voix a dit...

Il ne faut que dire "Snow Day" chez nous et tout le monde sourit.

J'adore les jours comme ca. C'est un grand plaisir, comme tu dis.

MatBeat a dit...

Très bien racontée cette journée finalement fort agréable!

claude a dit...

Moi je me souviens de cette journée ou je suis tombé deux fois.

Je me promenais en ville et j'ai constaté que plusieurs choses ne tournaient pas rond. Par exemple, en passant devant le resto PFK, j'ai remarqué que le gros baril rouge libéral ne tournait pas.

Où notre société s'eb va-t-elle????

Claude

Anonyme a dit...

Bravo pour ton blogue,

Je te lis une fois de temps en temps pour avoir de tes nouvelles. Étrangement, tes réflexions sur le sens de la vie me réconforte. Je me dis que je ne suis pas le seul à vouloir changer de boulot ou pleurer l'horreur des dimanches soirs. Bref, je me sens un peu moins, comme le dit si bien Daniel Bélanger, "seul au monde".

Continue Caro, ton style d'écriture m'inspire.

ciao

Anonyme a dit...

Bonjour Caro,

Je ne passe pas de commentaire sur la tempête mais plutôt sur le film Brokeback Mountain dont tu parles que tu veux aller voir...Je l'ai vu hier soir et j'y pense encore...Super beau film, très émouvant! Les 2 acteurs sont passionnés et ont vraiment l,air en amour. Ça m'a émue et fait comprendre le côté tragique de deux personnes du même sexe qui sont aux prises avec les préjugés de notre société et qui ne peuvent que s'aimer en secret et à distance. Triste cependant cette réalité. Je me sens encore triste pour eux aujourd'hui. Très bon film à voir absoluement!!!

Caro a dit...

J'ai eu l'immense bonheur de voir ce très beau film qu'est Brokeback Mountain! Wow! Les paysages m'ont sidérée et l'histoire est percutante en ces temps de droiture politique, aux États-Unis et au Canada. Je suis tout à fait d'accord avec tes commentaires, anonymous, et j'aimerais aussi connaître ton identité!