Une annee Rembrandt, une annee Van Gogh


D'abord, le maitre, Rembrandt.

J'ai visite sa maison. Je viens de sortir du Rijksmuseum, ou il prend la vedette. De lui, je ne connaissais que le nom.
Pourquoi une annee Rembrandt, me direz-vous?

Parce que le peintre hollandais sait mieux que quiconque faire surgir la lumiere de la noirceur. Il sait faire chatoyer les plus belles etoffes rouges en les faisant se froler a des visages lumineux et miraculeusement humains. Ses personnages semblent etre eclaires de l'interieur. Un peu plus, et ils se mettent a nous parler. Ces couleurs, cette lumiere surgissant de l'humanite m'inspirent a voir le beau de la vie, dans ce monde ou il y a tant de noirceur et de violence.

Je m'apprete a partir pour l'Inde, pays de contrastes et de mystere. J'aimerais etre capable de voir la lumiere et les couleurs de ce pays qui m'effraie un peu. J'espere etre capable d'aller a la rencontre de personnes a la fois differentes et semblables. J'espere aller plus loin que la photo, plus loin que les etoffes, plus loin que le folklore. J'espere rencontrer les gens pour vrai, comme Rembrandt devait le faire, pour peindre avec autant de vivacite les figures expressives de ses sujets.

Pour Van Gogh, c'est different. Je l'ai rencontre pour la premiere fois en visitant, hier, le musee qui porte son nom. De lui, je ne savais que le fait qu'il s'est coupe l'oreille et j'avais entrevu certains de ses autoportraits que je n'aimais pas beaucoup. Hier, il m'a eblouie. J'ai plonge au coeur de ses ciels bleus et de ses champs de bles dores. Je me suis retrouvee, encore une fois dans ce sud de la France redempteur. Je sais que Vincent a beaucoup souffert, mais j'ai admire la vie qui a jailli de lui, meme au plus profond des plus noirs couloirs. Mes malheurs sont moins intenses que les siens, mais j'aimerais avoir cette capacite d'observer la vie qui surgit des douces couleurs printanieres d'amandiers en fleurs, comme Van Gogh a su le faire, meme lorsqu'il allait tres mal.


Voila ce que je me souhaite et ce que je vous souhaite. Quand il fait gris, quand la circulation est trop intense, quand le train n'arrive pas, quand la vie ne nous sourit plus, ne serait-il pas bon de pouvoir trouver la lumiere et la couleur de la vie qui s'etale, genereuse, devant nous? J'entends, en 2008, continuer a rencontrer des artistes et des personnes qui continueront a m'enseigner a esperer et a aimer ce monde, malgre ses assassins et ses lundis matins brumeux.

Commentaires

Anonyme a dit…
c'est tres beau et je suis vraimemt heureuse d,avoir partage avec caro ces lumieres de Rembrand et de Van Gogh
Annie

Messages les plus consultés de ce blogue

Belle puce

Ma visite au Salon du livre de l’Outaouais (le SLO)

Le Grand Oral