Dans une librairie près de chez vous...mon premier livre!

Je ne l'ai pas dit à tout le monde. En fait, je ne sais pas comment en parler. Voilà, je vous le dis: le livre sur lequel j'ai travaillé cet été sort demain et sera lancé officiellement jeudi, au Salon du livre de Montréal. J'ai peine à croire que mon nom sera écrit sur une page couverture, que je pourrai lire mes phrases, que je pourrai parler de mon livre. En fait, pour être honnête, ce n'est pas tout à fait mon livre. J'ai adapté, avec deux collègues, un livre de psycho écrit par deux auteurs américains. Communication et interactions en est le titre et je suis très heureuse du travail accompli. Ce livre est un manuel qui servira aux élèves du collégial qui suivent des cours portant sur les relations interpersonnelles.

J'ai écrit mon premier "livre" en cinquième année du primaire. C'était une histoire d'animal (d'écureuil, je crois) qui avait perdu sa mère lors d'une fête, dans le bois. Je l'avais relié avec des bouts de laine roses. C'était très cute comme histoire mais c'était rien de trop génial. Je n'étais pas une Mozart du conte pour enfant... J'avais quand même gagné un petit prix (sûrement des stickers de Barbie ou de Fraisinette). Il n'y avait qu'un autre concurrent.

J'ai ensuite écrit une nouvelle, au secondaire. Une fille était délaissée par celui qu'elle aimait. Elle se retouvait seule dans un coin puis un autre gars (bien plus beau que le premier quoique plus gêné) qu'elle n'avait jamais remarqué venait lui demander timidement de danser un slow avec elle. Et Save a Prayer de Duran Duran se mettait à jouer... Comme elle se dirigeait vers la piste de danse, elle se réveillait et réalisait que tout cela n'était qu'un rêve. La fin originale et trépidante, très peu pour moi, en ces temps d'adolescence troublée. J'ai bien fait d'avoir choisi d'écrire un livre de psycho plutôt que d'avoir essayé de conquérir le marché de la nouvelle littéraire, me direz-vous, et je serai entièrement d'accord.

Je suis contente du livre qui paraîtra demain mais je ne peux m'empêcher de souhaiter qu'il ne soit pas le dernier. J'aimerais publier un roman un jour, malgré mon manque flagrant d'imagination et ma tendance à revenir souvent aux mêmes thèmes (peut-être l'avez-vous déjà remarqué en lisant ce blogue, si c'est le cas, ne m'en parlez pas, je le sais déjà...). Donc malgré ces limites, j'aimerais publier un livre. Sur quoi? Je ne sais pas trop. Avez-vous des suggestions?

Je vais quand même essayer de profiter du moment présent. Et ce moment, il est quand même heureux: mon nom sera imprimé sur un livre, je crois que je ne le réalise pas encore. J'ai trop rêvé à ce moment. Et je sais que c'est vrai, que je ne me réveillerai pas en me disant que ce n'était qu'un rêve, comme dans les mauvaises nouvelles que j'écrivais à 15 ans. Maintenant, j'ai 35 ans et j'ai écrit un livre sérieux pour aider des jeunes collégiens à mieux communiquer. Je suis prête à aller plus loin. Dans quelle direction? Je ne le sais pas encore. Mais je continuerai à chercher!

Commentaires

claude a dit…
Salut Caro!

Félicitation pour ce projet mené à terme. J'espère avoir la chance de lire ce livre.

Est-ce qu'il y a une photo de toi en arrière du livre et un texte qui raconte ta vie?

Vous pourriez écrire un livre du genre "Sortir du silence", l'histoire d'un sourd et muet qui apprend à faire sortir des mots de sa bouche qui deviennent avec le temps des phrases complètes du genre: "Garçon! Il y a une mouche dans ma soupe" ou "Pardon madame, vous êtes assise sur mon chien".

Claude
Kine a dit…
Wow, félicitations Caro! Sneaky girl!
J'ai hâte de te lire. J'espère que ta tournée de promotion se passera bien.

Tu pourrais commencer par écrire des petites nouvelles littéraires inspirées de tes voyages.
Marie-Eve D. a dit…
Mes félicitations Caro! Comme tout le monde, j’ai bien hâte de lire ça. Comment peut-on se le procurer. Est-ce qu’on peut avoir une dédicace?
J’espère que tu écriras un livre de filles.
Caro,

Quand tu m'as raconté tes vacances de cet été, tu m'as parlé de la place que la rédaction de ce livre avait prise. Bien content pour toi que ce jour soit arrivé !

Une dédicace s'il vous plait !?

Sébastien

P.S. je sui de retour de Québec, on a mis fin à une belle campagne et André a gagné. Toute l'équipe est très animées en ce moment, nous sommes heureux. Tu peux aller sur mon blogue pour voir des photos !
MatBeat a dit…
Chère Caro,

Un inbindin d'écureuil, une fille inbindinnée... et un livre pour mieux communiquer et tisser des relations qui ne finiront pas en inbindin. Ça se tient!

Félicitations! Pour le résultat bien sûr, mais aussi pour le courage quotidien. Je t'ai vu pendant ces mois de labeurs te mettre au travail prafois pour des heures. Et ce en pleines vacances. Mais quelle passion!

Je t'encourage à continuer. Tu sais combien notre retraite dorée dépend de ton Nobel de littérature!

Messages les plus consultés de ce blogue

Belle puce

Ma visite au Salon du livre de l’Outaouais (le SLO)

Le Grand Oral