Gratitude

Il y a quelques années, ma gouroune préférée, Oprah, conseillait à ses auditrices de faire ce qu'on appelle en anglais des "gratitude lists". Après chaque journée, elle conseillait à ses fidèles de noter pourquoi elles remerciaient la vie. En me promenant sur la Toile, j'ai découvert une blogueuse, Valerie, qui en publie au moins à tous les deux jours. Je ne vous promets pas de faire la même chose (vous pourriez vous tanner assez vite de m'entendre dire que je suis contente des 6 sortes de cafés disponibles à la cafeteria de mon école), mais je me suis dit que je devrais recommencer à me demander, à la fin de chaque jour, pourquoi je suis contente de ce que la vie m'a donné, depuis 24 heures.

Voilà donc ma liste pour aujourd'hui.


Je remercie la vie pour:

  • L'air frais respiré ce matin. Un beau petit vent. La canicule ne s'est pas installée. Ouf.
  • Nina Simone écoutée dans mon auto en revenant du travail. Personne ne chante aussi bien qu'elle "Nobody wants you, when you're down and out"
  • Ce chèque de 1000$, trouvé sur ma table de cuisine, en revenant du travail. Non, je ne vends pas de drogue, mais j'ai plutôt acheté une Yaris, ce qui m'a permis de jouir de la remise offerte par le gouvernement fédéral pour avoir acheté une auto moins nuisible pour l'écologie.
  • Ce café colombien bio dégusté avec des collègues que je suis bien contente de retrouver
  • Mes nouveaux étudiants intelligents et attentifs. J'espère qu'ils resteront aussi stimulants durant toute la session.
  • Barack Obama. Son sourire, ses mains, sa générosité, son charisme qui fera, je l'espère bien, basculer le coeur et l'âme de toute l'Amérique. Quel portrait intéressant présenté par RDI, aux Grands Reportage, ce soir.
  • Ne pas avoir mangé de charcuterie Maple Leaf durant les dernières semaines.
  • Avoir bien dormi hier soir, même si c'était dimanche.
  • Retrouver tranquillement l'immense plaisir d'enseigner. Sentir que je touche des coeurs et des esprits, parfois. Répondre à des questions après mes cours, sourire, dire bonjour à de plus en plus de jeunes.
  • Pouvoir avoir du temps pour moi ce soir, car j'ai bien travaillé cette fin de semaine.

Voilà, en 10 points, pourquoi je suis contente de ma journée. Et ce n'est même pas fini.

Je ne suis pas encore habituée à travailler, j'ai encore de la misère à me lever le matin. Je ne peux pas dire comme Dan Bergman que j'écoute en ce moment que "tout baigne". Sans m'envoler sur des nuages roses et irréalistes, je peux décider de poser mon regard sur les fleurs qui s'étalent à mes pieds plutôt que sur les nids-de-poules dont mon chemin est parsemé.

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Belle puce

Ma visite au Salon du livre de l’Outaouais (le SLO)

Le Grand Oral