La madame qui revient aux études...c'est moi ça!

Je suis retournée aux études à temps plus que partiel dans le but d'obtenir, si tout va bien, en 2007, un certificat en initiation à la rédaction professionnelle à l'UQO. Pourquoi retourner à l'université? Bonne question... Au début, je me disais que je le faisais pour apprendre, pour grandir, enfin débarassée du contexte compétitif de la course aux A+. Je me suis vite rendue compte que je suis la même qu'avant, que je désire toujours recevoir le beau gros collant en forme d'étoile dorée réservée à la crème de la crème, accompagné d'un commentaire du genre: "Je n'ai jamais rien lu d'aussi bon de ma carrière, bravo." J'exagère à peine. Je choisis de suivre un cours pour apprendre en m'amusant et je rentre dans l'engrenage de l'angoisse de performance, malgré mes nobles objectifs.

Autre chose: je m'étais jurée de ne jamais devenir une madame qui retourne aux études. Pourquoi? Au bac en psycho, il y avait des tas de madames insécures et perfectionnistes. Elles voulaient toujours que les examens soient devancés et elles remettaient leurs travaux deux semaines à l'avance alors que moi, je n'avais pas encore choisi mon sujet de recherche...Les madames avaient toujours un exemple judicieux à donner et celui-ci se rapportait invariablement à leurs enfants ou à leur vie et si la théorie du prof ne se rapportait pas à leur situation personnelle, elles s'insurgeaient. Pour moi, être une madame qui revenait aux études, ça voulait dire avoir peur, être insécure et être têteuse de prof.

Il ne fallait jamais dire jamais. Je suis devenue une madame. Je suis insécure, je suis têteuse de prof, je fais mes travaux à l'avance. Je ne raconte pas encore me vie personnelle en classe mais ça va peut-être venir, qui sait?

Un changement s'impose. Il ne faut pas que je fasse une madame de moi. Je me veux autrement. Non, je ne serai pas totalement une madame qui revient aux études. Je serai aussi une femme qui apprend, qui cherche, qui lit, qui grandit.

Comment y arriver? Pas facile quand on est aussi dépendante des compliments et des collants que je le suis. Je vais tenter de me concentrer sur mes apprentissages. Cette session, j'aurai la chance de suivre un cours de littérature génial où nous découvrirons Laure Conan, Hubert Acquin, Anne Hébert, Réjean Ducharme, Gaston Miron, Wajdi Mouawad et Fred Pellerin.
Un beau programme que j'aurai la chance d'apprécier, si je suis un peu madame et pas mal femme qui apprend.

Commentaires

Anonyme a dit…
Your blog is good, but it could be a teensy eensy bit better. Visit rss email and get the FREE information on Blogs & RSS.
Sky a dit…
Bravo Caro!!!

Je suis très contente pour toi!!! Je suis sûre que tu seras une po pire madame aux études...Ne t'inquiète pas avec ça, mais je dois avouer que je pense la même chose que toi de ces madames, mais bon, je sais que j'en serai une de celle là, car la connaissance est une richesse infinie de ressources pour réussir!!!

En passant, je viens de me joindre à ton blog et j'aime bien...c'est super comme endroit à visiter pour une semi insomniaque amateure comme moi...

Bonne rentrée!!!
claude a dit…
Très chère Caro,

Vous ne devriez pas vous sentir stressée par la performance!

Vous savez que vous aurez toujours un A+ dans nos coeur.

Claude
Kine a dit…
Quel bon move. Mais voyons donc, penses-tu vraiment être un jour une petite madame? Laisse-moi en douter.
Hier je flânait dans le BookMarket sur Dalhousie et il y avait une petite foule d'étudiants en littérature qui cherchaient à sauver des sous en achetant des manuels scolaires usagés. C'était souffrant: j'avais envie de m'inscrire à un cours à Carleton.
Sly a dit…
As-tu des beaux cartables propres, classés et un assortiment ordonné de crayons de couleurs diverses? T'assois-tu en avant de la classe? Vas-tu jaser avec le prof pendant le break? Oui? T'ES DEVENUE UNE MADAME!!!!
Comme dirait Elaine Ayotte, c'est vraiment dans l'air le retour aux études. Y'a plein de gens autour de moi qui se réoriente, rendus à la trentaine. Ça fait beaucoup de madames motivées!
Mais c'est le fun d'apprendre, plus tard dans la vie, non? On est plus conscient de nos "bogues" et de notre façon d'ingérer l'information. Étant moi-même une Madame assumée et téteuse avouée, je recommence mes classes d'espagnol au cégep Maisonneuve le 19 septembre. J'ai hâte....
Marie-Eve D. a dit…
Caro, console-toi tu n'es pas une vraie madame. Tu n'as pas d'enfant sur lesquels t'interroger lorsque tu écoutes tes cours de psychopatho. Par conséquent, tu ne racontes pas à toute la classe en pleurant que ton fils est hyperactif et que ta fille est victime de rejet social (fait vécu). Elle me fatiguait cette madame en début de bac... elle était téteuse un peu. Mais bon, à force de la côtoyer, j'ai appris à l'apprécier. J'espère que tes collègues ne s'arrêteront pas à ton comportement en classe pou te juger:)Les petites parfaites de mon âge sont bien pires. Voilà pourquoi je ne m'en fais plus avec la compétition.
Marie-Eve D. a dit…
En passant, bonne chance. Je te souhaite d'avoir un gros collant.
Magali a dit…
Salut Caro,
Ah je te comprend, les petites madames dans les cours, c'est pas facile. Mais je ne te voie pas comme cela, loin de la. J'aimerais bien t'avoir dans un cours. Mieux encore, que tu m'enseignes. Petit conseil pour eviter le madamerisme: ne pas etre la personne qui fait le plus d'interventions durant la classe. Surtout 1 minute avant la fin du cours. Ca tue.
Anonyme a dit…
Salut Caro,

Pour moi tu ne seras jamais une madame «Madame», mais bien une douce petite Boulette-aux-jointures-douces...

Je suis très fier de toi. Tu fais quelque chose qui te pationne.
Wow retourner à l'École, même la grande ça reste l'École tout de même. Et tu va les collectionner les A plus, en écriture en plus, pfff facile...

J'aime beaucoup ça te lire ( alors que je devrais travailler), tu écrit tellement bien, c'est très intimiste, chaleureux et authentique...

Continue, ça me fais du bien!

Ton ami
MChe (prononcer Tché, comme l'autre pas original).

Messages les plus consultés de ce blogue

Belle puce

Ma visite au Salon du livre de l’Outaouais (le SLO)

Le Grand Oral