lundi, août 29, 2005

"New Orleans is sinking and I don't want to swim" (Tragically Hip)


La Nouvelle Orléans coule sous Katrina et certaines personnes, vues dans un reportage de CNN, refusent de se sauver et... continuent de faire le party sur Bourbon Street. Déni? Courage? Inconscience? Je n'en sais rien mais je trouve fascinant que des gens tiennent plus à leur drink (peut-être leur dernier, après tout) qu'à leur vie.
The Big Easy, surnomme-t-on cette ville que j'ai eu le bonheur de visiter en 1998. Quand on a "Laisser le bon temps rouler" pour devise, c'est certain qu'on est plus porté à boire un dernier verre qu'à sauver ses quelques bien matériels et sa vie...quitte à ne plus pouvoir profiter de cette vie après le passage de la féroce Katrina.
Il reste que c'est un peu surréaliste de voir des gens qui ont la capacité de se sauver mais qui refusent de nager. Qu'en pensez-vous?

4 commentaires:

Macfisto a dit...

En fait, je pense que c'est le meme monde qui essaie differents sports extremes: pour le trippe! Aussi il y en a surement pour qui c'est aussi le "15 minutes de gloire" car ils passent a la tele.

Oui c'est les Tragically Hip et c'est aussi Katrina qui fait des dommages! Karina sera surement pour une autre annee! :-)

Claude a dit...

Étant un être spirituel, je vous dirai simplement que ces gens ont compris. La vie est un bien précieux mais que faire de cet au-delà que certaines presonnes appellent le Paradis?

Si on est incapable de faire la fête ici-bas où le ferons-nous pour l'éternité (et l'éternité c'est long, surtout pour une barbotte ou pour un poison de tout acabit). Je ne crois pas que ces gens font du sport extrême, ils s'amusent et ont confiance en Dieu. Qui peut les blâmer?

Je pourrait le faire mais il ne me reste pas beaucoup de crédibilité,

Sur ces mots, ma très chère Caro, je vous souhaite le bonsoir,

Claude

Sly a dit...

si je me rappelle bien, les fêtards de Bourbon Street aiment s'envoyer de nombreux daïquiris aux fraises (chimiques) derrière la cravate, du matin au soir. À mon avis, ils sont tellement paquetés qu'ils pensent que Katrina est une nouvelle version de shooters sucrés avec crème fouettée industrielle....

Caro a dit...

Bon, j'ai vu à CNN (qui offre une couverture 24h/24 de Katrina semblable à la superbe couverture de RDI du verglas de 1998) que la Nouvelles Orléans y a échappé belle et que Katrina a plus frappé Biloxi et Mobile, ce qui est tout aussi tragique.
Demain, les fêtards, qui ont pu jouir de leurs 15 minutes de gloire, continueront donc à chercher un coin de paradis sous forme de daiquiri aux fraises trop sucré!